Présidentielle 2023 : 9 grandes raisons de penser que le sondage donnant Moïse Katumbi vainqueur avec 69% des voix  n’est ni sérieux ni crédible (enquête exclusive) 

Partager sur

✍🏻 Par Ephrem Minga

Depuis l’après-midi de ce dimanche 17 décembre 2023, un sondage publié par une structure qui se dénomme ‘’Institut panafricain Umoja’’ donne l’opposant Moïse Katumbi largement vainqueur de l’élection présidentielle avec 69,2% des voix, suivi du président sortant Félix Tshisekedi avec 18,3%  des voix. Ce sondage datant du 13 décembre semble diamétralement opposé à celui de l’institut américain  Geopoll publié depuis le 10 décembre dernier dans lequel, Félix Tshisekedi était positionné en ordre utile, avec plus de 55% d’intentions de vote.

Ephrem Minga, expert en collecte automatique des données et promoteur  du média en ligne  Brothermyephre.com s’est penché sur cette organisation afin  d’en évaluer la fiabilité.  Il relève  9   grandes raisons de ne pas apporter un moindre crédit au sondage IP-UMOJA.

1. Le site web trop récent

L’une de nos premières démarches était celle de se rendre sur le site web, institut-panafricain-umoja.org  mentionné sur le document du sondage IP-UMOJA.

Après avoir pu constater l’accessibilité du site web, nous en avons checké la fiabilité sur la plateforme scamadviser.com, une plateforme qui permet de vérifier le score  de confiance d’un site web.

Grand était notre étonnement de constater que ce site web  a un score de confiance inférieur à 30%, soit  27.

Score de confiance du site web institut-panafricain-umoja.org

L’autre détail important que nous avons obtenu en visitant le site Who.is, un service en ligne qui permet d’obtenir des informations sur une adresse IP ou un nom de domaine est que le site web a été créé ce même dimanche 17 décembre 2023, soit le jour même où le rapport du sondage est parvenu aux médias congolais. Il est hébergé chez OVH.

Date d’enregistrement du site web de l’IP-UMOJA. Source Who.is (consulté ce dimanche 17 décembre 2023)

Bien que le document du sondage IP-UMOJA est daté du 13 décembre, la récente publication de son portail web suscite des doutes légitimes sur le sérieux et le niveau d’organisation de cette structure.

2. Pas d’adresse physique ni de contact

Il sied de relever que le document du sondage IP-UMOJA n’a pas d’entête et son site internet ne précise aucunement son adresse physique encore moins les coordonnées téléphoniques pour joindre ses administrateurs.

3.Collecte non transparente des données des utilisateurs

Bien que le menu CONTACT est visible sur le site, il y a tout de même un couac : Nous avons essayé de simuler l’envoi d’un mail en passant par ce menu. En cliquant sur CONTACT, on atterrit sur un formulaire de contact qui demande de préciser le nom, le mail de l’expéditeur, le numéro de téléphone de l’expéditeur ainsi que le message à envoyer. Après l’avoir rempli et cliquer sur le bouton envoyer, rien n’indique que le mail a bel et bien été envoyé. On est automatiquement redirigé vers la page d’accueil.

Formulaire de contact du site web institut-panafricain-umoja.org

En même temps, aucune notification n’est envoyée au mail de l’expéditeur.

Ce qui pose la question de la transparence sur ce site, d’autant plus que ce formulaire collecte des données assez sensibles des visiteurs.

4. Site web inachevé

Comme vous pouvez vous en douter, la construction du  site web de cette structure n’est visiblement pas finie. Plusieurs liens qui devraient conduire vers une autre page ramènent  tantôt à la page d’accueil, tantôt  nulle part. A l’instar du lien sondage qui devrait en principe conduire vers une page qui liste les différents sondages publiés sur le site.

5. Organisation fantôme ?

A part le site web, le nom de cette organisation n’est évoqué nulle part ailleurs sur le web avant cette date du 17 décembre 2023.

Il n’existe également aucun compte sur un des réseaux sociaux connus autour de cette organisation.

6.Sondage non délimité dans le temps

 Le sondage IP-UMOJA ne précise aucunement durant quelle période, les données ayant conduit à ses conclusions ont été collectées. 

‘’L’Institut panafricain UMOJA remercie tous ses partenaires pour le soutien en termes de logistiques, des ressources matérielles et humaines’’ lit-on dans le document de l’institut panafricain UMOJA. 

Cette phrase suppose que le travail n’a pas été fait en un jour.

Mais de quelle date à quelle date, a-t-il été fait ?

En matière de sondage, il s’agit d’un détail non négligeable.

Est-ce pendant toute  la campagne électorale, est-ce bien avant ? est-ce durant cette semaine ou juste le 13 décembre ? Le document reste muet sur ce détail, qui pourtant revêt un caractère crucial. Car l’opinion électorale peut vite évoluer selon divers événements ou faits entourant la  campagne électorale.

7.Flou sur la taille de l’échantillon

La marge d’erreur, une mesure statistique permettant d’évaluer à quel niveau, les résultats d’un sondage sont fiables, se calcule notamment en tenant compte de l’échantillon. Cependant, en scrutant le document attribué à l’IP-UMOJA, aucunement la taille exacte de l’échantillon n’est précisée. Ce qui suscite des doutes bien plus que légitimes sur sa représentativité.

A titre d’exemple, le récent sondage de l’institut américain Geopoll a été mené auprès de 5 763 ménages de la République démocratique du Congo. Dès lors, on sait se faire une idée.

8. Erreur d’orthographe

Le sérieux et le professionnalisme d’une équipe de sondage peut également être jugée sur base de la manière dont le rapport d’enquête est rédigé.

Une erreur d’orthographe non négligeable a attiré notre attention.

La date du 220 décembre n’existe nulle part dans notre système calendaire.

Autorisation accordée pour l’impression du rapport d’enquête de l’IP UMOJA

Le rapport n’a-t-il pas été relu avant que son impression ne soit autorisée (comme l’indique le document)?

Question mark !

8. Aucun autre sondage

Sur le site web de l’IP-UMOJA, on ne trouve aucun autre sondage. Le seul publié à cette date concerne les élections du 20 décembre prochain en République démocratique du Congo, comme vous pouvez le voir dans cette capture d’écran.  

La rubrique Sondage ne comprend qu’une seule publication à cette date.

Sondage sur le site de l’IP UMOJA

Comparer cet institut  à l’américain Geopoll serait un exercice périlleux parce qu’on n’en connait ni la consistance ni la rigueur. IP-UMOJA ne nous donne aucune possibilité de l’évaluer à ce stade car  tout indique qu’il est à ses faibles débuts. Continuera-t-il de mener des enquêtes après les élections en RDC ? Question mark !

9. Une organisation Injoignable

Comme évoqué plus haut, ni le document de l’IP-UMOJA ni son site web ne nous ont permis d’entrer en contact avec ses animateurs. Nos questions restent donc jusque-là sans réponse.

Toutefois, cet état des choses ne renforce guère une moindre confiance en cet institut.  

Rappelons que les élections générales en République démocratiques du Congo sont prévues pour le mercredi 20 décembre prochain.

Ephrem Minga / Brothermyephre.com

⚠️ POUR GAGNER LES ELECTIONS 🇨🇩 EN 2023, N’IGNOREZ PAS CECI 👇

Crédit vidéo : images droits tiers

CECI EST     UNE TRÈS BELLLE OPPORTUNITE A NE PAS MANQUER !!!
A partir d’un budget minimum de 249.99 dollars américains, obtenez  un site web professionnel, dynamique et accessible à travers le monde entier grâce à l’expertise de l’entreprise informatique IMC DIGI.
Pour tout contact :(+243) 81 62 144 62 ou (+243) 99 93 097 16 ou encore (+243) 85 45 22 133.
Adresse : Nos bureaux sont situés sur l’avenue MPOLO MAURICE n°37 , Quartier Golf, Kinshasa-Gombe.
Réf. Arrêt SABENA (Boulevard du 30 Juin), derrière l’immeuble ECOBANK.
PS : Évitez les bricoleurs, travailler avec des pros comme nous, c’est toujours sûr 😍
Publicité de l’entreprise IMC DIGI




Partager sur

Brothermyephre.com

Site web chrétien axé sur le développement personnel et le divertissement. Téléphone : +243 97 36 21 124  Email : bromyfa@gmail.com Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :