Monde : La congolaise, Julienne Lusenge parmi les 6 lauréats du prix des droits de l’homme des Nations-Unies. Voici la liste complète des lauréats 2023 de ce prestigieux prix (officiel)

Partager sur

CONTEXTE :

Une récente publication du site des Nations liste les 6 lauréats du Prix des droits de l’homme de l’Organisation des Nations-Unies (ONU). Parmi ces lauréats figure la militante congolaise des droits de l’homme, Julienne Lusenge. Signalons que la remise de ces prix est prévue poir décembre prochain.

Ci-dessous, la liste complète des lauréats.

« Le dévouement des lauréats témoigne de la nature universelle des droits de l’homme à un moment critique », a déclaré M. Kőrösi, Président de la 77e session de l’Assemblée générale. 

« Le Prix envoie un message clair aux défenseurs des droits de l’homme du monde entier : la communauté internationale est reconnaissante et soutient leurs efforts pour promouvoir tous les droits de l’homme pour tous », s’est-il félicité. 

Parmi les précédents récipiendaires du Prix figurent Jimmy Carter, Nelson Mandela, le Dr Denis Mukwege, Eleanor Roosevelt, Malala Yusafzai et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Des défenseurs des droits humains du monde entier

Les lauréats du Prix 2023 proviennent de tous les continents. Ils ont été choisis par un comité spécial parmi plus de 400 candidatures reçues des États membres, du système des Nations Unies et de la société civile.

Le Centre des droits de l’homme « Viasna », créé en 1996 lors d’actions de protestation de masse de l’opposition démocratique au Bélarus, a été sélectionné pour sa contribution au développement de la société civile dans le pays sur la base du respect des droits de l’homme. Ses objectifs sont l’assistance pratique aux initiatives civiques dans le domaine de la défense juridique des citoyens ; la recherche sur l’état de la société civile et de la défense juridique au Bélarus ; l’éducation civique et aux droits de l’homme ; la promotion de la démocratie et des droits de l’homme et le soutien aux initiatives civiques dans le domaine des droits de l’homme. 

Julienne Lusenge, de la République démocratique du Congo, a été reconnue pour sa contribution constante aux droits humains des femmes dans son pays depuis plus de 40 ans en tant que « leader, artisane de la paix, militante des droits humains et ardente défenseure ». De la prévention et de la réduction de la violence sexuelle et sexiste au renforcement de la participation et du leadership des femmes dans la consolidation de la paix, l’engagement politique et la société civile, Julienne permet aux femmes de prendre le contrôle de leur vie et d’influencer leurs propres communautés. 

Le Centre d’études sur les droits de l’homme d’Amman, Jordanie, figure également parmi les lauréats de 2023. Ce centre indépendant, régional, scientifique et de plaidoyer pour les études, la recherche et la formation sur les questions des droits de l’homme et de la démocratie, a été sélectionné pour sa contribution à la diffusion d’une culture des droits de l’homme. Il couvre cinq priorités couvrant des questions clés en matière de droits humains : le droit à la vie, le droit de penser, le droit de parler, le droit de participer et les droits humains des femmes. 

L’Urugayen Julio Pereyra est un éducateur communautaire et un activiste travaillant avec les communautés les plus marginalisées. Se concentrant sur la ré-institutionnalisation des enfants au système éducatif, il fournit une assistance thérapeutique-pédagogique aux enfants handicapés et l’accès aux orthèses, prothèses et médicaments. Il se concentre également sur l’éradication de la mortalité infantile et de l’eugénisme, le décrochage scolaire, la malnutrition et la grossesse chez les adolescentes. En outre, il dirige des projets sur le travail des enfants et la malnutrition, ainsi que sur les soins de santé primaires dans les villages, les zones rurales et dans les quartiers marginalisés et les zones à fort trafic de drogue. 

Enfin, la Coalition mondiale des organisations de la société civile, des peuples autochtones, des mouvements sociaux et des communautés locales pour « la reconnaissance universelle du droit à un environnement propre, sain et durable » est une organisation globale composée de plus de 1.350 organisations et autres entités de 75 pays. Elle a joué un rôle crucial dans la réalisation de la reconnaissance historique du droit à un environnement propre, sain et durable. Le Conseil des droits de l’homme a reconnu ce droit le 8 octobre 2021 par la résolution 48/13, suivie de la résolution 76/300 de l’Assemblée générale adoptée le 28 juillet 2022. Selon l’ONU, « cette avancée majeure pour les droits de l’homme est le résultat direct des efforts persistants de la Coalition ». 

La remise du Prix est prévue en décembre

La cérémonie de remise du Prix 2023 aura lieu au Siège des Nations Unies à New York en décembre 2023, dans le cadre des activités de commémoration de la Journée des droits de l’homme.

Le Prix, créé par l’Assemblée générale en 1966, a été décerné pour la première fois en 1968 lors de ce que l’on appelle aujourd’hui la Journée des droits de l’homme, le 10 décembre. Il est décerné tous les cinq ans pour « des réalisations exceptionnelles dans le domaine des droits de l’homme ».





Partager sur

Brothermyephre.com

Site web chrétien axé sur le développement personnel et le divertissement. Téléphone : +243 97 36 21 124  Email : bromyfa@gmail.com Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :