RDC-Finances : Les incroyables défauts des agents bancaires congolais !

Partager sur

« Pourquoi les agents des banques se montrent si capricieux avec notre propre argent ?» C’est la question que plusieurs titulaires des comptes bancaires en RDC se posent. La rédaction de Brothermyephre.com se penche sur cette question sur laquelle, il vous est peut-être déjà arrivé de cogiter.

Scénario A : la connexion ne passe pas…chut, ne posez pas de question !

Vous vous levez de bonne heure en vous disant « je vais à la banque pour faire un retrait rapide, après quoi, je me rendrai à tel endroit » mais vous voilà bloqué dans une agence bancaire parce que visiblement le service n’est pas encore opérationnel. Pendant que vous vous impatientez, un voisin vous souffle ces quelques mots « il y a un problème de connexion », vous voilà un peu fixé sur la longue attente. Quelques temps après, vous vous rendez compte que l’heure de votre prochain programme approche à pas de géant. Vous vous avancez vers le guichet pour vous renseigner et paf c’est une réponse sèche voire avec un regard dédaignant qui vous saute à la figure.

Que faire ? Partagé entre l’envie d’exploser de fureur ou celui de prendre vos clics et vos clacs pour vous en aller, vous réalisez qu’il n’y a pas d’autre choix qu’attendre autant que possible. C’est là que vous réalisez que votre prochain rendez-vous doit subir un report ou une annulation.

Tel est le scénario auquel est confronté la clientèle de certaines agences bancaires en RDC dont nous préférons taire les noms.

Les sautes d’humeur et le ton autoritaire à l’égard des clients censés être traités comme des ‘’rois’’ sont les déceptions rencontrées dans les agences de certaines banques basées en RDC, alors qu’en réalité, les clients sont les personnes qui permettent à ces employés des banques commerciales de se faire payer à la fin de chaque mois.

« Pourquoi les agents des banques se montrent si capricieux avec notre propre argent ? »

A cette question, la phrase :

‘’Ils ne sont sûrement pas assez formés pour la tâche ou alors ils ne sont peut-être pas assez surveillés par leur hiérarchie’’, pourrait être la réponse on ne peut plus exacte à cette question.

SCENARIO B : Les DAB sans argent ou le père Noel a oublié votre cadeau

« Pourquoi les agents des banques se montrent si capricieux avec notre propre argent ? »

Cette question ne devrait même pas se poser mais hélas !

Pour contourner ce problème, plusieurs titulaires des comptes bancaires se sont tournés vers les cartes de crédit afin d’éviter la file souvent longue devant les guichets traditionnels mais là encore, le cauchemar s’invite !

Vous avez une petite somme d’argent dans votre porte-monnaie, vous vous dites de dépenser le peu qu’il vous reste parce que votre carte de crédit renferme une réserve financière considérable.

En vous-mêmes, vous vous dites « à mon prochain arrêt, je gare la voiture pour faire un retrait à telle station-service ». Et là, on vous apprend qu’il n’y a plus d’argent et que le distributeur automatique des billets n’a que du vent pour vous.

« Oh quel imprudent, j’ai été », « ah », « mince» , tant d’exclamations qui ne rendent pourtant pas votre carte de crédit utile à quelque chose.

Vous voilà obligé de parcourir tout Kinshasa brûlant les quelques litres de carburant qu’il  reste dans le souci de trouver ne serait-ce qu’un distributeur pouvant vous servir. Après avoir roulé pendant 3 heures, enfin, vous voilà avec quelques billets de banque.

Cependant, la fête de mariage où vous étiez attendu a déjà pris fin.

Désolé mais voilà encore un autre scénario probable qui dénote la qualité des services de certaines banques commerciales basées à Kinshasa, sans oublier que vous pouvez au moins vous réjouir d’avoir le moyen de vous déplacer d’un distributeur à un autre. Plusieurs auraient emprunté « la ligne 11 » pour rentrer carrément chez eux en se disant « bon, Je le ferai seulement demain ».

Bancarisation en RDC : une solution urgente s’impose !

S’il est vrai que le taux de pénétration bancaire en République démocratique du Congo est si faible, le marché reste cependant très vaste. Mais comment encourager les personnes ne disposant d’aucun compte bancaire à en ouvrir si celles qui en possèdent sont traitées comme des sous-fifres ?

Les banques commerciales installées en République démocratique du Congo devraient de plus en plus insister auprès de leurs agents sur le respect à devoir aux clients mais également assurer plus efficacement la disponibilité des liquidités dans les différents distributeurs automatiques des billets installés dans le pays.

La rédaction

Recommandé par la rédaction

Partager sur

Brothermyephre.com

Site web chrétien axé sur le développement personnel et le divertissement. Téléphone : +243 97 36 21 124  Email : bromyfa@gmail.com Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :